ü

L’histoire de l’élaboration de Jameson

Un whiskey distillé trois fois comme le nôtre ne naît pas onctueux et équilibré. Notre processus soigneusement élaboré et utilisé depuis des siècles nous permet d’obtenir exactement le whisky idéal. Cette tradition commença en 1780 avec le grand maître distillateur John Jameson qui découvrit que trois distillations favorisaient fortement son Jameson Irish Whiskey. Nous perpétuons son héritage depuis lors.

Une production locale

Quel que soit le pays d’origine du distillateur, la qualité de votre whiskey dépend avant tout de la qualité des ingrédients introduits dans l’alambic. Les trois principaux éléments de tout Irish Whiskey sont l’orge, l’eau et le maïs. Avec une liste aussi simple, la marge de manœuvre est plutôt réduite. Un excellent whiskey a besoin d’excellents ingrédients, à commencer par l’eau. Le mot whiskey vient de l’irlandais « Uisce beatha » qui signifie « eau de vie » et la rivière Dungourney qui traverse notre distillerie est la source donnant vie à notre activité, joue un rôle primordial dans le procédé d’élaboration. Jameson est également l'un des seuls whiskeys au monde produit à partir d’une association d’orge maltée et non maltée. Par ailleurs, la plupart de nos fournisseurs sont des fermiers se trouvant dans un rayon de 160 kilomètres de Midleton. Nombre des champs qu’ils cultivent produisent notre orge depuis des siècles. Ils connaissent donc nos attentes. Bien que nous essayions d’acheter nos ingrédients localement autant que possible, le maïs aime le soleil et le climat de l’Irlande est loin d’être tropical. Après de nombreuses recherches, nous avons trouvé un producteur dans le sud de la France qui nous fournit du maïs non-génétiquement modifié, faisant tout à fait l’affaire.

Trois, nombre d’or

C’est ici que notre savoir-faire entre en scène et que nous allons aborder notre procédé caractéristique de triple distillation. Pourquoi trois fois ? Ce n’est pas pour la frime, mais plutôt parce que nous croyons que la troisième distillation rend le Jameson deux fois plus onctueux. Nous n’aimons pas beaucoup les compromis et bien que nous sachions qu’il existe des méthodes d’élaboration plus simples et plus rapides, nous sommes restés fidèles aux méthodes qui ont fait la notoriété de John Jameson. Notre Maître Distillateur, Brian Nation, est aujourd’hui garant de cet héritage que lui ont transmis les générations qui l’ont précédé. La plupart des distillateurs écossais sont satisfaits après deux distillations et bien que nous ayons beaucoup de respect pour leur whisky, le palais des Irlandais exige quelque chose de plus onctueux. Jameson est un assemblage des emblématiques whiskeys d’alambic à feu nu et de grain irlandais et nous trouvons logique qu’ils aient tous deux droit à la triple distillation. Les esprits les plus critiques doivent lire ceci et se dire que la quadruple distillation donnerait des résultats encore meilleurs, mais nous avons mené des expériences à nos débuts et ce n’était pas le cas. Trois est un nombre d’or et nous nous y tenons.

Vieillissement en fût de chêne

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui fait qu’un whiskey peut être appelé Irish Whiskey ? Cet honneur n’est pas accordé aussi facilement qu’on délivre les certificats d’ascendance irlandaise. Une loi très stricte prévoit qu’un spiritueux doit vieillir pendant au moins trois ans sur le territoire irlandais pour se voir accorder ce privilège. Chez Jameson, le strict minimum ne nous intéresse pas. Nous laissons le temps faire son œuvre et le whiskey vieillir en fût au-delà de trois ans.

Nos fûts sont d’ailleurs principalement importés des États-Unis et d’Espagne où ils étaient utilisés pour le vieillissement du bourbon et du xérès. Ils sont donc imprégnés et prêts à transmettre une partie de leur personnalité à notre whiskey. Bien que cet exercice forge leur caractère, nous sommes plus intéressés par les notes de bois toasté, de vanille et de cerise que par les leçons de vie. Bien que la longueur du processus de maturation ne soit pas le même pour chaque fût, 2 % de notre whiskey s’évapore chaque année. Cela s’appelle la part des anges.

Du grain au verre

Bien que nous ne puissions rien faire contre l’évaporation, les influences extérieures sont minimes en règle générale. Nous gérons une distillerie complète, cela signifie que, du grain au verre, nous contrôlons intégralement le procédé d’élaboration. Nous n’allons pas vous cacher que nous faisons preuve ici d’un certain favoritisme. Quand vient le temps de l’assemblage, nous n’utilisons que des whiskeys qui ont été produits par notre distillerie. La nouvelle distillerie de Midleton a été conçue dans une optique de flexibilité et nos maîtres distillateurs peuvent produire une large gamme de whiskeys différents. Cela signifie que nous n’avons pas besoin de faire appel aux services d’une autre distillerie. De nombreuses marques assemblent les whiskeys de différentes distilleries. Nous n’estimons pas que notre manière de faire soit meilleure, c’est juste comme cela que nous procédons.

Nous sommes tous des « barrelmen »

Notre histoire n’est rien sans ceux qui, depuis 1780, ont passé leur vie à travailler pour produire un whiskey dont nous sommes tous fiers. La présence de deux « barrelmen » en relief sur notre bouteille verte est notre humble marque de reconnaissance pour eux. Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, nous sommes extrêmement fiers de notre produit, mais nous en avons déjà assez dit jusque là. Nous allons nous arrêter là et laisser le whiskey s’exprimer.

L’ancienne Distillerie Jameson est peut-être fermée jusqu’au mois de Mars, cependant celle de Midleton est bien ouverte, elle.

Découvrez notre histoire, depuis le grain d'orge jusqu’au verre.