"C'est la combinaison des deux – la science et la tradition – qui réunit la maîtrise du processus avec le mystère de ses humbles ingrédients."

Si le goût et l’onctuosité emblématiques de Jameson avaient une formule, son détenteur en serait le Maître de la science du whiskey, David Quinn.

Sa passion pour le whiskey irlandais vient de l’intérêt qu’il porte à la complexité des saveurs et aux nuances qui caractérisent le spiritueux. David a rejoint l’équipe de Midleton il y a plus de trente ans et il est aujourd’hui considéré comme l’un des fondamentaux du succès de la distillerie. Bien qu’axé sur l’aspect scientifique, son rôle requiert une bonne connaissance de tout le savoir-faire derrière l’élaboration du whiskey Jameson. Il analyse les plus hautes normes relatives au whiskey d’alambic à feu nu tout en se consacrant à la recherche et au développement des procédés de distillation.

Cet engagement à l’innovation continue et l’analyse des saveurs et ingrédients essentiels de chacun des assemblages fait partie intégrante de son rôle et c’est fondamental dans ce que nous faisons à la distillerie. David aime composer avec les subtilités, les tons et les textures du précieux produit de Midleton. « C’est cette nature imprécise qui fait qu’un whiskey de réserve est beaucoup plus que la somme de ses parties. Puisque nous essayons sans cesse de créer des styles nouveaux et différents de whiskeys, nous détectons rapidement ce qui est important, ce qui influence ou non la saveur et le goût final. » La finesse avec laquelle David allie une approche méthodique et scientifique à une analyse d’éléments plus intangibles se reflète sur l’ensemble de la gamme des whiskeys Jameson et sans doute plus particulièrement dans les textures invariablement moelleuses de Jameson Original. L’élaboration du plus emblématique des whiskeys irlandais repose sur de nombreux éléments, mais c’est David qui s’assure qu’ils se combinent tous à la perfection pour créer le goût inimitable de Jameson. On pourrait presque dire qu’il lui confère sa « touche d’onctuosité ».